Projet éducatif et Pastoral

E T R E D A N S L A B I E N V E I L L A N C E

Présentation, identité de l’école

L’école Notre Dame de la Salette est un établissement catholique d’enseignement du diocèse de CHAMBERY sous contrat d’association avec l’état. En 1891, la Marquise de Taverny, résidant à St Alban-Leysse fait don d’un bâtiment pour créer une école de filles de deux classes, dirigée par des religieuses de la Charité jusqu’en 1982. Au fil des années, l’école s’est développée. Elle se situe à proximité du centre-ville dans un cadre agréable au milieu d’espaces verts. Elle se compose de 5 classes avec une équipe enseignante stable et soudée. Elle accueille les enfants de la maternelle au CM2. Le rythme scolaire est basé sur une semaine de 4 jours. Située dans une commune dynamique, l’école a accès à toutes les infrastructures publiques : - bibliothèque, salles… De nombreuses actions pédagogiques sensibilisent les enfants au développement durable et au respect de leur environnement. L’école ouvre ses portes à 7h30 pour les familles qui souhaitent laisser leur enfant à la garderie. Les cours commencent à 8h45 et ils se terminent à 11h45. L’après-midi, les cours recommencent à 13h45 pour se terminer à 16h45. Une garderie ainsi qu’une étude fonctionnent également tous les jours après la classe jusqu’à 18h30. Sur le temps de midi, le restaurant scolaire accueille les demi-pensionnaires. Ce temps de midi est considéré comme un moment d’éveil alimentaire et d’éducation nutritionnelle. Il est encadré par des personnels ayant le souci de leur fonction éducative. Des ateliers culturels, artistiques, sportifs, sont organisés conjointement avec les enseignants par des intervenants spécialisés sur le temps scolaire et des temps de chorale et d’initiation et perfectionnement au jeu d’échecs sur les moments périscolaires.

Aspirations et valeurs

La communauté éducative aspire à travailler dans un climat de sérénité, de concertation et de confiance. Elle souhaite que les enfants comme les adultes aient plaisir à vivre ensemble au sein de l’établissement.

Elle s’engage à proposer le meilleur accueil pour chacun. Le respect des autres et des adultes est une valeur de référence. Des moments festifs, tout au long de l’année, témoignent de la cohésion de la communauté éducative : enseignants, personnels, OGEC, APEL, parents et intervenants (journée portes ouvertes, kermesse…)

Finalités

L’école a la volonté de placer chaque enfant en situation de réussite :

  • En construisant la pensée et en l’éduquant au choix.
  • En responsabilisant l’élève au monde qui l’entoure.
  • En éduquant à la paix
  • En développant son niveau culturel et son approche artistique.

Engagements

L’équipe choisit le dialogue au sein de la communauté éducative pour assurer la cohérence et la continuité dans les apprentissages. Ecole de citoyenneté, nous apprenons aux enfants le respect du matériel et de l’environnement. Nous cherchons à rendre nos élèves plus autonomes en mettant à leur disposition des outils méthodologiques. Des évaluations régulières permettent de cibler les progrès réels de chaque enfant. Des activités pédagogiques complémentaires (APC) après la classe sont assurées par l’équipe enseignante. L’apprentissage de l’anglais commence dès la moyenne section. En fin de scolarité élémentaire, les élèves valident le premier niveau du cadre européen des langues ainsi que le brevet informatique et internet.


Son projet pastoral

Des temps de culture religieuse sont proposés aux élèves à l’école sur le temps scolaire, liés au calendrier liturgique. Une religieuse de la communauté St Joseph est présente dans l'établissement tous les lundis dans une mission de service.

Un prêtre rencontre les élèves en classe et vient célébrer les temps forts de la communauté et notamment à Noël et en fin d’année. Les célébrations, préparées en classe et fondées sur les valeurs de l’évangile, mettent l’accent sur la réflexion, le partage, l’intériorité. Des actions de solidarité envers les plus démunis, les plus faibles sont organisées chaque année. Au travers de nos actions, nous privilégions l’écoute dans le droit à la différence.